Menu

Le Département et la Ville de Mantes-la-Jolie sur le terrain - Conseil départemental des YvelinesConseil départemental des Yvelines   logo_yvelines

Le Département et la Ville de Mantes-la-Jolie sur le terrain

30 octobre 2019

Des représentants du Département des Yvelines et de la Ville de Mantes-la-Jolie sont depuis le 25 octobre au Sénégal pour faire le point sur les actions mises en œuvre par le Département dans le cadre de ses accords de coopération décentralisée, et visiter des projets portés par des acteurs yvelinois soutenus par YCID et/ou la Ville.

 

La délégation yvelinoise est composée du Président Pierre BEDIER, du Conseiller départemental Jean-Noël AMADEI, du nouveau Directeur de la Coopération internationale Mathieu GUERIN, et pour la Ville de Mantes-la-Jolie de : Fabrice OSTORERO, Directeur général des services, Amadou DAFF, Ambassadeur itinérant, Adjoint au Maire de Mantes-la-Jolie et Moustapha GASSAMA, chargé de mission. La délégation est accompagnée dans sa mission par l’association la Maison des Yvelines.

 Une opération de mise à zéro a été organisée à Podor dans le cadre du projet « GP-GOM » (généralisation et pérennisation des systèmes de gestion des ordures ménagères dans le Département de Podor). Ce projet triennal soutenu par l’Agence française de développement et le SYCTOM (Agence métropolitaine des déchets ménagers), vise à renforcer les projets communaux déjà existants et à généraliser la mise en place des systèmes sur le modèle simple envisagé pour l’ensemble des collectivités du Département. Parallèlement à cette généralisation a été mis en place un service technique départemental, en place depuis août 2017. La délégation a pu participer à une opération de mise à zéro ayant comme objectif, aux côtés de la population et des autorités du territoire, à éradiquer les dépotoirs sauvages tout en participation à une vaste activité de sensibilisation de l’ensemble des acteurs, tous concernés par la gestion des déchets.

 Depuis 2016, le Département des Yvelines collabore avec l’association Voute Nubienne pour diffuser au Sénégal (à partir des zones de coopération du Département) la technique de construction en voute nubienne. Le Département a investi 460 000€ dans une première phase qui s’achèvera en juin 2020. Cette phase a été essentiellement consacrée à faire connaître la technique auprès des maîtres d’ouvrages publics locaux et des associations de migrants (sensibilisation de la demande), et à faire émerger des compétences locales en matière de construction et de suivi (formation de l’offre). A l’approche du terme de cette première période, une réflexion a été engagée pour consolider cette dynamique, à travers une phase consacrée à l’institutionnalisation de la voute nubienne, tant du côté de la technique (homologation) que de la formation (insertion dans le cadre de l’enseignement technique et de la formation professionnelle). Plusieurs bâtiments en voute nubienne construits en particulier dans le cadre de ce programme ont été visités pendant le séjour : l’Hôtel du Département de Matam, un espace pédagogique pour l’école élémentaire d’Agnam Lidoubé (porté par l’Association pour le développement socioculturel d’Agnam Lidoubé de Mantes-la-Jolie), le centre de sauvegarde, conservation et vulgarisation des manuscrits anciens, notamment issus de l’œuvre du Cheikh Moussa Kamara, historien et anthropologue de Ganguel Soulé (1864-1945).

Comme l’a rappelé le Président du Département des Yvelines, la voute nubienne est « vraiment une technique constructive à privilégier : formation des maçons locaux, utilisation de matériaux disponibles localement (plutôt que de recourir à des matériaux importés comme la tôle ou le ciment), valorisation de savoir-faire anciens, confort thermique, économie d’émissions de gaz à effet de serre, économie de coûts,… sont autant d’éléments parlant d’eux-mêmes ». Le Département de Kanel a également la volonté de construire son siège en voute nubienne ; la mission a été l’occasion d’en poser la première pierre symbolique.

Rappelons par ailleurs que depuis 2002 (avec les projets humanitaires jeunes), ce sont 168 projets d’acteurs yvelinois (associations de solidarité internationale, y compris de la diaspora, communes et collèges) mis en œuvre au Sénégal qui ont été soutenus par le Département puis par YCID, particulièrement dans les domaines de l’éducation (43% des projets) et de la santé (17%). L’engagement moyen en subvention représente 20,81% par projet.

D’autres sites ont été visités notamment le poste de santé de Dondou, qui a bénéficié d’un soutien d’YCID et du Forim cette année pour compléter son plateau technique (Association mantaise de développement et de solidarité des ressortissants de Dondou en France).

Avant son retour en Yvelines jeudi 31 octobre, la délégation devrait pouvoir rencontrer le nouvel Ambassadeur de France au Sénégal.

#gallery-1 {
margin: auto;
}
#gallery-1 .gallery-item {
float: left;
margin-top: 10px;
text-align: center;
width: 33%;
}
#gallery-1 img {
border: 2px solid #cfcfcf;
}
#gallery-1 .gallery-caption {
margin-left: 0;
}
/* see gallery_shortcode() in wp-includes/media.php */